Strays

Aucun prix
Meilleur prix près de chez moi..

Jane's addiction

0 avis clients

Donnez votre avis

Certains crient au miracle : Strays marque le retour aux affaires de Jane’s Addiction, treize ans après le séisme provoqué par Ritual de lo Habitual . Si le professionnalisme remplace désormais le glamour, version décadence et anarchie, la réconciliation du quatuor (seul le bassiste Eric Avery a décliné l’invitation) se joue sur l’habituelle fusion de funk et de metal. La puissance de Jane's Addiction reste intacte, l’esthète excentrique, Perry Farrell régale toujours de sa voix cassée et plaintive tandis que les riffs flamboyants de Dave Navarro lui répondent en un écho idéal, mais la puissance pop des mélodies n’atteint pas l’efficacité de "Been Caught Stealing" ou de "Three Days". Produit par le légendaire Bob Ezrin (Lou Reed, Pink Floyd, etc.), le retour de Janes’Addiction ne manque pourtant pas d’enthousiasme ("Always having a good time/Always searchin' for more/Flying now/Paying later"). L’incorrigible Farrell continue même de se vanter en 4 minutes explosives : "I always do the wrong thing, but for a very good reason" ("Price I Pay"), mais la provocation n’a jamais masqué le manque d’imagination. Seules les guitares survitaminées de l’orfèvre Navarro, fournisseur de riffs en tout genre, sur "Just Because" ou Hypersonic", "Superhero" ou "Wrong Girl" sauvent l’entreprise. Le miracle n’a pas eu lieu. --Sabrina Silamo

Description

Certains crient au miracle : Strays marque le retour aux affaires de Jane’s Addiction, treize ans après le séisme provoqué par Ritual de lo Habitual . Si le professionnalisme remplace désormais le glamour, version décadence et anarchie, la réconciliation du quatuor (seul le bassiste Eric Avery a décliné l’invitation) se joue sur l’habituelle fusion de funk et de metal. La puissance de Jane's Addiction reste intacte, l’esthète excentrique, Perry Farrell régale toujours de sa voix cassée et plaintive tandis que les riffs flamboyants de Dave Navarro lui répondent en un écho idéal, mais la puissance pop des mélodies n’atteint pas l’efficacité de "Been Caught Stealing" ou de "Three Days". Produit par le légendaire Bob Ezrin (Lou Reed, Pink Floyd, etc.), le retour de Janes’Addiction ne manque pourtant pas d’enthousiasme ("Always having a good time/Always searchin' for more/Flying now/Paying later"). L’incorrigible Farrell continue même de se vanter en 4 minutes explosives : "I always do the wrong thing, but for a very good reason" ("Price I Pay"), mais la provocation n’a jamais masqué le manque d’imagination. Seules les guitares survitaminées de l’orfèvre Navarro, fournisseur de riffs en tout genre, sur "Just Because" ou Hypersonic", "Superhero" ou "Wrong Girl" sauvent l’entreprise. Le miracle n’a pas eu lieu. --Sabrina Silamo

Nombre de disques

1

Label

Capitol Music

Artiste

Jane'S Addiction

Format

CD

Editeur

Capitol Music

Titres

Disque 1 1. True Nature 2. Strays 3. Just Because 4. Price I Pay 5. The Riches 6. Superhero 7. Wrong Girl 8. Everybody'S Friend 9. Suffer Some 10. Hypersonic 11. To Match The Sun

Date de sortie

2007-04-06

isbn

0

attributs

Rubrique principale CD=CD Album;Date=2003-07-17 00;Artistes Similaires=Fishbone;Genre musical=Métal;Support / Quantité fournie=1

theme

CD Album

realisateur

Jane's Addiction

stock

14

Ces produits pourraient vous intéresser